Des astuces pour débuter en hélicoptère télécommandé



L’hélicoptère radiocommandé est un jouet révolutionnaire qui fascine petits et grands. Ainsi, en seulement quelques années, les adeptes ne cessent de croître en nombre. Le secret de ce succès est certainement dû à la facilité avec laquelle l’on peut la manier. Pas besoin de compétences particulières en pilotage. Cependant, l’importance de l’investissement contraint le passionné d’être réfléchie dans ses achats.

Les différentes sortes d’hélicoptères télécommandées


D’emblée, l’on retrouve trois types d’hélicoptère RC. L’hélicoptère bi-rotor, le micro hélicoptère à pas fixe pour finir avec rc helicopter qui se destine à une utilisation professionnelle. Commençons par le premier. Le mini drone bi-rotor à batterie lippo, est, comme indiqué dans son appellation, muni d’un doble rotor qui virevolte en sens contraire. Très facile à utiliser, il est conseillé en intérieur comme en extérieur pour les novices qui viennent d’intégrer l’univers du jeu télécommandé. Toutefois, l’utilisateur doit se plier à une contrainte : Il doit le sortir seulement s’il n’y a pas beaucoup de vent dans les alentours. Quant au second, lui, est toujours muni de deux rotors, un principal, puis un autre de queue. Du premier reposera la vitesse et l’altitude de l’appareil volant. En gagnant en expérience, on ne se suffit effectivement plus d’un vol très stable. Cet hélico rc est apprécié pour ses virages et inclinaisons. Dommage qu’on ne puisse l’utiliser qu’en intérieur. Enfin, l’avion radiocommandé pro. Défiant vent et péripéties, il est bien plus performant que les précédents. Cependant, c’est aussi le plus complexe à gérer, et évidemment, le plus cher sur le marché. Pour en choisir un, faites un saut sur le top 10 des meilleures hélicoptères télécommandées du moment.

Quels critères pour un hélico RC débutant ?


Plusieurs paramètres sont à prendre en compte lorsqu’on souhaite s’offrir ce type de véhicule volant. C’est pourquoi l’on préconise de mettre le point sur la taille du produit avant de l’acheter. Si les modèles se catégorisent en classe de 100, 250 et ainsi de suite, vous devrez analyser votre besoin en fonction de votre environnement au quotidien. Votre activité quotidienne vous impose-t-elle de rester cloîtré dans un bureau ? Ou au contraire, vous permet-elle de tâter le terrain de temps à autre ? Dans le premier cas, privilégiez un modèle de classe 100, en plastique de préférence. Cela vous évitera une grande perte lors d’éventuels crashs.
Après les dimensions, la robustesse. Si vous êtes tombé maintes fois en apprenant à monter à vélo, rien ne garantit que vous ne ferez pas de crashs avec votre nouveau mini hélicoptère nikko télécommandé. La manipulation nécessite un certain réflexe, que vous n’acquerrez qu’après une ou deux semaines d’utilisation. Donc, apprêtez-vous à heurter arbres et murs à l’atterrissage en attendant de maîtriser votre jouet. Bien sûr, les modèles les plus robustes peuvent être coûteux. Donc, faites un effort de dénicher un bon compromis avec votre vendeur, ou passez de temps en temps devant un simulateur de vol.
Enfin, jetez un œil sur les canaux avant de sortir votre carte bancaire. Combien sont-ils ? Au nombre de deux, l’engin ne pourra réaliser qu’une rotation et un mouvement ascendant puis descendant. Par contre, avec 3 canaux, l’hélicoptère radio commandé admettra un déplacement à l’horizontal. Vous pourrez, à cet effet, le faire avancer ou reculer à votre guise. Et enfin, les hélicos à 4 canaux qui disposent en plus d’une possibilité de mouvement en translation gauche et droite.
Cette liste de variables n’est pas exhaustive. Il existe des modèles qui sont équipés de caméra embarquée hd 720p, de gyroscope et même des pièces voitures performantes.

Comment bien choisir sa literie ?